Franciliens, recouvrons la publicité du métro !

Après l'espace public grenoblois, le métro parisien?

Une première pour une grande ville européenne : la mairie de Grenoble a décidé de ne pas renouveler son contrat d'affichage publicitaire. D'ici mai 2015, 236 panneaux, sucettes et autres supports publicitaires vont disparaître de l'espace public. Pour Eric Piolle, maire de Grenoble, « la municipalité a fait le choix de libérer l'espace public grenoblois de la publicité en développant les espaces d'expression publique et ne lance pas de nouvel appel d'offre pour de l'affichage publicitaire ».
 

Pages

S'abonner à Accueil